Studapart lève 700 000 € auprès d’ISAI, Notus technologies, et plusieurs business angels du Seed Club ISAI.

Lancée il y a plus d’un an, la start-up créée par Alexandre Ducoeur, Timothée Malard et Amaury Roland annonce une levée de fonds de 700 000 € leadée par ISAI (ISAI Seed Club), et Notus Technologies, société d’investissement de Geoffroy Roux de Bézieux (fondateur de The Phone House et Virgin Mobile, co-fondateur ISAI), et accompagné de plusieurs business angels. Parmi eux se trouvent Pierre Kosciusko-Morizet, Pierre Krings, Justin Ziegler (les 3 derniers étant co-fondateurs de PriceMinister), Thibault Viort (membre du board de Melty) ou encore Cyril Vermeulen (co-fondateur d’aufeminin.com).

 

Proposer une plateforme SaaS aux établissements d’enseignement supérieur

 

Les co-fondateurs de Studapart sont partis d’un constat simple : les étudiants ont une mobilité importante durant leur scolarité (stage, départ à l’étranger, retour sur le campus) imposée par leurs établissements. Et pourtant ces derniers ne leur fournissent pas de solutions pour la gestion de cette mobilité.

Studapart a développé une solution SaaS proposée aux établissements d’enseignement supérieur en marque blanche, permettant à leurs étudiants de gérer leur logement tout au long de leur scolarité : proche de leur campus, en stage, en échange universitaire, dans les grandes villes en France et à l’étranger.

Comme le précise Geoffroy Roux de Bézieux : « Studapart apporte de la clarté pour les étudiants et leurs parents dans la recherche d’un logement, processus jusqu’à présent encore très archaïque, ayant connu le problème cet été pour mon fils ».

 

Objectif de simplifier la vie des étudiants…

Sur la plateforme de leur école, les étudiants peuvent trouver un logement seul ou en colocation, renseigner leur profil, déposer directement leur dossier, ou encore s’échanger leurs bons plans de logements.

 

…Et des propriétaires particuliers ou professionnels

Studapart permet aux loueurs de cibler plus efficacement les potentiels locataires :

  • Les propriétaires particuliers qui autrefois déposaient des annonces à l’accueil de l’école ont maintenant un accès direct aux étudiants sur la plateforme.
  • Les propriétaires professionnels de l’immobilier disposent également un outil qui leur permet de diffuser leurs offres sur l’ensemble des établissements possédant la solution Studapart et de recevoir les demandes de réservation.

 

Déjà plus de 60 établissements supérieurs clients en France

En Janvier 2016, une 60aine d’établissements utilisent la solution Studapart. Beaucoup d’écoles de management comme Audencia, Skema, GEM ou encore Neoma mais aussi des groupes d’écoles comme le groupe IONIS, le réseau C&D, le groupe INSEEC. Les universités passent le pas également comme par exemple l’Université de Cergy-Pontoise.

 

Des professionnels de l’immobilier déjà séduits

Le positionnement et l’approche de la start-up par rapport à l’école ont beaucoup intéressé les professionnels de l’immobilier. Nexity-Studea, client de Studapart, a mis plus de 15 000 logements en location et utilise Studapart comme centrale de réservation. De même, les Estudines et à l’étranger Unite Student (UK) et Resa (Espagne) sont également clients de Studapart.

 

Etoffer l’offre et aller en Europe

La levée de fonds va permettre à Studapart d’étoffer son équipe, déjà composée de 10 collaborateurs. Ces recrutements permettront d’améliorer l’IT, de prendre une nouvelle dimension commerciale en attaquant le marché européen et de lancer une offre pour les propriétaires.

MENU